Les appartements de Castellane à Préfecture

De Castellane à Préfecture, de belles promesses d’investissement

L’année 2017 a enregistré un grand nombre de transactions immobilières à Marseille. Les récentes modifications du centre ville, un effet Airbnb non négligeable, restructurent le marché et son analyse. Il est des secteurs, voire des micro secteurs plus prometteurs que d’autres. Zoom sur un quartier au bâti majoritairement ancien, récemment requalifié et à l’avenir encourageant, zoom sur les appartements de Castellane à Préfecture.

Une zone déjà reconsidérée

Le prix du mètre carré dans le 6ème arrondissement a connu une hausse de 10,6% en 2017*, faisant de cet arrondissement le troisième plus cher de la ville. Cette attractivité est en grande partie liée au plan de requalification urbaine engagé par Marseille Provence Métropole.

Ainsi l’achèvement de la ligne 3 du tramway en 2015 pousse de nombreux salariés des nouveaux quartiers d’affaires Arenc – Euroméditerranée, situés au nord, à considérer l’achat d’un appartement jusqu’à l’historique place Castellane, située au sud du centre ville. En parallèle, la réhabilitation de la rue de Rome a favorisé l’attrait de ce quartier entre la place et la Préfecture.

Une considération qui se traduit en chiffre.

La rue de Rome n’est plus une frontière immobilière. Ainsi, autour de la place Castellane, les prix au mètre carré des appartements côté cours Lieutaud se situent entre 2700€ et 2900€, tendant à rejoindre les prix du chic quartier opposé Vauban qui oscillent entre 2900 et 3200€.

Les prix baissent en revanche en approchant Préfecture. Le boulevard Salvador marque d’ailleurs une rupture puisque le mètre carré tombe à 2300€ pour les les logements situés derrière cet axe contrastant avec les 3000€/m2 du quartier des antiquaires, de l’autre côté du bâtiment administratif.

Des requalifications à venir prometteuses pour l’immobilier

Le nord de cet axe Castellane – Préfecture est marqué par le cours Lieutaud, véritable une autoroute urbaine. Façades noircies, bruit permanent, les logements de cet axe et des rues adjacentes sont délaissés. Cet axe doit entrer en chantier à la fin de l’année. Objectif : redonner vie aux commerces et favoriser la déambulation piétonne en réduisant le nombre de voies de circulation, en élargissant des trottoirs plantés d’arbres et en mettant en valeur les façades du bâti ancien.

À plus long terme, des études de faisabilité viennent de s’engager pour la création d’une ligne de tramway reliant le quartier des Catalans à la place Castellane, en passant par Préfecture. Le T4 relierait donc la mer au sud du centre ville et désengorgerait le saturé 7ème arrondissement, dont les prix se sont envolés. Il y a fort à parier sur un effet rebond concernant les locations saisonnières grâce à cet accès direct à la plage. La métropole vise une mise en circulation dans sept ans.

Reconsidérée par les habitants grâce au travaux de transports reliant Castellane au centre d’affaire, cette zone pourrait bénéficier d’un élargissement de son attractivité avec la requalification du cours Lieutaud. À l’horizon 2025, on peut attendre un regain d’intérêts des investisseurs, séduits par une forte rentabilité locative saisonnière.